Rassemblement des postiers rennais

Mardi 27 février 2018 les postiers d’Ille-et-Vilaine se sont rassemblés devant la direction de la Poste à Rennes pour protester contre la réorganisation de leur journée de travail. Les manifestants, en grève depuis le 9 janvier dénoncent notamment la mise en place d’une tournée méridienne faisant passer leur temps de travail journalier de 6h20 à 8h.

Après avoir assigné les grévistes en justice et avoir été déboutée par le Tribunal de Rennes, la direction de la Poste a proposé la veille du rassemblement de supprimer cette tournée méridienne uniquement pour ces derniers, ce qui a provoqué un tollé et la poursuite du mouvement. Une nouvelle entrevue entre les dirigeants et les syndicats est d’ores et déjà programmée pour le 6 mars.


Rassemblement devant la Préfecture de Nantes en soutien à la ZAD de Bure

Environ trois cent manifestants se sont rassemblés devant la préfecture de Nantes pour protester contre l’évacuation de la ZAD de Bure, lieu où l’entreprise Cigeo envisage de construire un site d’enfouissement de déchets radioactifs. Un mois après l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, les opposants au projet d’aéroport tenaient à afficher leur solidarité avec leur « camarades » de la Meuse.  


Rassemblement des agriculteurs de Loire-Atlantique contre le Mercosur

Mercredi 21 février 200 agriculteurs de Loire-Atlantique se sont rassemblés à l’appel de la FNSEA devant la Préfecture de Nantes pour protester contre Mercosur. Une soixantaine de tracteurs étaient sur place. Les manifestants entendent dénoncer les accords qui seraient sur le point d’être ratifiés entre l’union européenne et l’Amérique du Sud. Ces derniers feraient peser une menace sur la production de viande bovine, de volaille et la production céréalière. 

 Une délégation c’est entretenue avec les adjoints de la préfète sans obtenir de réponse à leur inquiétude. Une délégation a été reçu par les directeurs de cabinet de Nicole Klein pour faire part de leurs revendications.

Vidéo du rassemblement :


Rassemblement en soutien au syndicaliste poursuivi suite à sa participation à une action symbolique

Mardi 20 février, des syndicalistes se sont rassemblés devant le Palais de Justice de Nantes pour soutenir l’un des leur poursuivit pour avoir participé à une action symbolique qui consistait à murer avec des parpaings l’entrée d’une banque en marge d’une manifestation du Front Social  le 19 juin 2017. Le procureur de la République a requis 300 Euros d’amande mais le syndicaliste a finalement été acquitté par la juge.  
A l’annonce du verdict, les manifestants ont érigé un mur devant les grilles du tribunal… en carton cette fois-ci.


Rassemblement en soutien au centre LGBTQ+ de Nantes (Nosig)

Une centaine de personnes se sont rassemblées place du Bouffay à Nantes pour protester contre la décision du 5 février du tribunal administratif d’annuler  la subvention de 22.000 € accordée au Centre LGBTQ+ (Nosig) que lui avait octroyé la mairie de Nantes en 2016. Cette décision fait suite à une requête d’une habitante jugeant que ce soutien ne répondrait pas à « un intérêt public local suffisant » et allégeant que le centre avait permis une réunion d’information sur la gestation pour autrui (GPA - pratique illégale en France) dans ses locaux. La Ville de Nantes a décidé de faire appel de cette décision. 

Les prises de parole des représentants d’associations se sont succédées et la Maire de Nantes, Johanna Rolland a assuré les manifestants du soutien de la municipalité.

Using Format