Manifestation du collectif “Personne à la rue !” à Nantes

Le collectif « Personne à la rue ! », composé de près de 40 associations et syndicats, a manifesté, samedi 26 octobre 2019 à Nantes (France). Ce collectif demande que soit rendu « effectif le droit fondamental pour chaque personne à un hébergement digne, à la nourriture, à l’accès aux soins et à l’éducation ».

Son action vise à rappeler aux élus (État, mairies, Départements, Régions) la situation des sans-domicile, des migrants, des Roms et plus généralement des mal logés et demande que soit recenser les bâtiments publics et privés vides et que les pouvoirs publics garantissent à chacun l’accès à un hébergement, avec l’appui des acteurs de terrain.



Visite de Marlène Schiappa à Rennes

Vendredi 25 octobre 2019, Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations est venue à Rennes (France) soutenir Carole Gandon, candidate La République en marche (LREM) aux élections municipales de 2020. 

A cette occasion, Marlène Schiappa a participé à un atelier citoyen sur le thème de la place des femmes dans la ville.


Manifestation contre de projet de Surf-park à Saint-Pierre-en-Retz

Dimanche 20 octobre 2019, des militants écologistes permis lesquels le collectif  Nantais contre le Surf-park et « terres communes » ont manifesté à Saint-Père-en-Retz en Loire-Atlantique où les travaux  de construction d’un Surf-park doivent débuter en 2020.

Les manifestants reprochent au projet son absurdité (Saint-Père-en-Retz est situé à 10 kilomètres de l’océan Atlantique), la bétonisation des terres agricoles et la captation d’eau qu’il va engendrer. 




Manifestation contre l’Islamophobie à Nantes

Samedi 19 octobre 2019, une semaine après que l’élu du Rassemblement National Julien Odoul ait demandé à une femme musulmane d’enlever son voile au nom de la « laïcité » lors d’une session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et après les propos tenus après l’attentat de la Préfecture de Police de Paris par le Ministre de l’intérieur Christophe Castaner évoquant une liste de « signaux faibles » de radicalisation islamique, comme le fait de porter une barbe ou de pratiquer régulièrement la prière, des habitants de Nantes se sont rassemblés pour dénoncer la progression de l’islamophobie et la stigmatisation de la communauté musulmane en France.


Using Format