Grand rassemblement contre l’antisémitisme - Paris 19 février 2019

Mardi 19 février 2019 comme dans plusieurs villes en France, des milliers de personnes se sont rassemblées Place de la République à Paris à l’appel lancé par une vingtaine d’organisations politiques ainsi que la Licra contre l’antisémitisme suite aux débordements survenus en marge des rassemblements des Gilets Jaunes (tags antisémites, agression du philosophe Alain Finkielkraut samedi 16 février, profanation des sépulture au cimetière juif de Quatzenheim en Alsace).

Plus largement, ce rassemblement vise à alerter sur la multiplication des actes antisémites ces dernières années dont les plus marquants sont l’assassinat d’Ilan Halimi, turie de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse, l’attentat de l’Hyper Casher à Paris, les meurtres de Mireille Knoll et Sarah Halimi . En 2018 ces actes ont progressé de 74%.


Les manifestants au profil hétéroclites avaient la volonté commune d’affirmer leur refus de la banalisation de la haine et leur attachement aux valeurs Républicaines.


De nombreuses personnalités politiques comme le Premier Ministre Edouard Philippe, plusieurs ministres, Nicolas Sarkozy ou encore François Hollande étaient présentes.


Alors que ce rassemblement débuté, le président de la République Emmanuel Macron accompagné du Président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand et du Président du Sénat Gérard Larcher se sont rendu au Mémorial de la Shoah pour témoigner de la solidarité de la France avec la communauté juive suite à la multiplication des actes antisémites de ces dernières semaines.


Avant de se rendre au Mémorial, le Chef de l’Etat s’été rendu à Quatzenheim en Alsace où 80 sépultures d’un cimetière juive venaient d’être profanées.



Visite de Muriel Pénicaud à Bouguenais le 18 février 2019


Lundi 18 février 2019, la ministre du Travail Muriel Pénicaud était en déplacement à Bouguenais près de Nantes pour signer le Pacte Régional d’Investissement dans les compétences avec la Présidente de la région Pays-de-la-Loire Christelle Morançais en présence de Jean-Marie Marx haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi. 
Ce plan vise à former un millions jeunes et million de demandeurs d’emploi d’ici 2022. La signature de ce pacte s’est effectué au sein de l’entreprise Loiretech (sous-traitant de l’aviation, de l’automobile et de l’énergie) de Bouguenais après que la Ministre en ait visité les ateliers et discuté avec les salariés.



Ultime hommage des supporters du FC Nantes à Emiliano Sala

Dimanche 10 février 2019 à l’occasion du Match Nîmes-Nantes au stade de la Beaujoire, les supporters du Football Club de Nantes (FC Nantes) en rendu un ultime hommage à l’ex-butteur argentin du Club Emiliano Sala disparu en mer entre les 22 et 23 janvier alors qu’il été à bord de l’avion qui l’emmené à Cardiff. L’officialisation de son décès est tombée vendredi 8 février après que so corps ait été repêché.


Des supporters portaient le maillot 9 d’Emiliano et on se sont longuement recueillis face au portrait du joueur à l’entrée du stade.


Les lycéens Nantais se mobilisent pour le climat

Vendredi 8 février 2019 une soixantaine de lycéens se sont rassemblés place Royale à Nantes pour sensibiliser l’opinion publique sur les enjeux climatiques . Cette initiative de trois lycéennes est calquée sur la mobilisation hebdomadaire des jeunes de Bruxelles pour dénoncer l’inaction climatique. Depuis le mouvement s’est mondialisé est rassemble des milliers de jeunes à travers le monde sous le hashtag #FridaysForFuture. Les trois jeunes nantaises assurent que d’autres actions seront menées. 


Les syndicats et les gilets jaunes rassemblés à l’occasion de la visite d’Edouard Philippe à Nantes

Vendredi 8 février 2019, Les syndicats CGT, FSU et Solidaires ainsi  que des Gilets Jaunes se sont rassemblés à proximité de l’hôtel de Région des Pays-de-la-Loire à Nantes où s’est rendu le Premier Ministre Edouard Philippe en vue de la signature d’un Contrat Avenir portant sur les mobilités dans le Grand-Ouest dans le but de compenser les conséquences de l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.


Les manifestants entendaient protester contre le silence questeur oppose le  gouvernement face à leur colère et exiger que ce dernier leur apporte enfin des réponses concrètes et immédiates à leur revendications de justice sociale, fiscale et environnementale.

Using Format