Vague orange pour soutenir l’Aquarius à Nantes

Le 6 octobre 2018, 500 personnes vêtues en orange ont manifesté à Nantes pour soutenir l’Aquarius, le bateau humanitaire de l’association SOS Méditerranée qui porte secours aux migrants en détresse sur des embarcations de fortune. 

Cette manifestation qui répondait à l’appel européen de l’ONG dont la mission est menacée faute de pavillon s’est élancée du square Daviais où des centaines de migrants avaient installé au cours de l’été un campement faute d’avoir étaient pris en charge par les autorités.



Rassemblements suite à l’avis du Comité Constitutif National d’Ethique sur l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes


Mardi 25 septembre des centaines de personnes et associations favorables à la PMA ouverte aux couples lesbiens et aux femmes célibataires se sont rassemblées à proximité du Comité Constitutif National d’Ethique (CCNE) à Paris qui a rendu un nouvel avis sur cette question dans la matinée. Quelques centaines de mètres plus loin, les membres de la Manif pour Tous partis lesquels se trouver la présidente du mouvement (Ludovine de La Rochère) opposés au projet se sont également rassemblés pour protester contre la position du CCNE.


Manifestation anti-fasciste à Angers

Samedi 22 septembre, une manifestation régionale anti-fasciste s’inscrivant dans le festival Anti-fasciste organisé par le RAAF (Réseau angevin antifasciste) a réunit 500 activistes venu de tout l’ouest de la France (principalement de Nantes) et quelques parisiens venus s’opposer à l’extrême-droite et à la normalisation de son discours. Le cortège a tenté de se rendre devant l’Alvarium, association néo-fasciste implantée à Angers depuis 2017 mais a due y renoncer, le local étant protégé par les forces de l’ordre.

Une dizaine d’agences bancaires ont été prises pour cible par des black blocs. 6 interpellations ont eu lieu une fois la manifestation dispersée.


Ahed Tamimi présente à Nantes à l’occasion d’une soirée d’échanges autour de la résistance Palestinienne

Mardi 18 septembre, la jeune activiste palestinienne Ahed Tamimi accompagnée de ses parents et ses frères étaient présent à Nantes à l’occasion d’une grande soirée de présentation et d’échanges sur la Résistance populaire très en Palestine. Ahed née en janvier 2001 a acquis sa notoriété le 15 décembre 2017, après qu’elle ait   bousculé, frappé et giflé un militaire israélien à Nabi Salih, son village natal situé en Cisjordanie et occupé par Israël depuis plus de 50 ans. Cet incident s’est produit en marge de manifestations contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’état hébreux.

Ahed Tamimi est arrêtée le 19 décembre 2017 par les militaires de l’armée israélienne. Condamnée à huit mois d’emprisonnement, elle a été libérée le 29 juillet 2018.

Using Format