Action des “Gilets Jaunes” en Loire-Atlantique

Samedi 17 novembre 2018, des milliers de citoyens de Loire-Atlantique ont répondu à l’appel des gilets jaunes lancé sur les réseaux pour protester contre l’augmentation de la taxation des carburants.

Dès l’aube, une cinquantaine de gilets jaunes se sont positionnés au niveau de la Porte d’Armor, sortie du périphérique de Nantes donnant accès au Centre commercial Atlantis, le plus important de l’agglomération.

D’autres rassemblements ont été organisés sur le secteur Nantais, notamment une opération escargot sur le périphérique et le blocage de l’aéroport.

A la nuit tombée, les gilets jaunes tenaient encore des barrages à Nantes

Après une journée de mobilisation, les gilets jaunes tenaient encore des barrages sur des ronds point dans l’agglomération de Nantes comme ici porte d’Armor. Les pompiers ont été réquisitionnés pour éteindre les feux allumés sur la chaussée par les manifestants.


Action des Gilets Jaunes sur le pont de Saint-Nazaire

Lundi 19 novembre, deux jours après la mobilisation nationale des gilet jaunes contre la hausse du prix du carburants, certains d’entre eux ont nié une nouvelle action en installant des barrages filtrants de part et d’autre du Pont de Saint-Nazaire ce qui a occasionné d’importants ralentissements.



Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale à Paris

Cérémonie du centenaire de l’Armistice de 1918

A l’occasion du Centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, 70 chefs d’Etats parmi lesquels le président américain Donald Trump étaient invités à Paris à l’occasion de la cérémonie du 11 novembre présidée par Emmanuel Macron. Celle-ci s’est déroulée sous l’Arc de Triomphe sur la tombe du Soldat Inconnu.

Des miliers de personnes s’étaient rassemblées le long des Champs Elysées. Cet évènement a été placé cé sous haute surveillance pour éviter tout incident, ce qui n’a pas empêcher deux membre des Femen de mener une action contre Donald Trump.


Manifestation de protestation contre la présence de Donald Trump à Paris

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblés Place de la République à Paris à l’appel de plusieurs associations féministes, de défense de l’environnement, LGBT+ et de collectifs antifascistes et antiracistes pour protester contre la venue de Donald Trump à Paris à l’occasion des commémorations du centenaire de l’Armistice de 1918.

Elles entendaient dénoncer la politique du président américain. Au delà de la présence de Trump, les manifestants voulaient dénoncer l’impérialisme des dirigeants occidentaux.




Route du Rhum 2018

Effervescence au village de la course à Saint-Malo à quelques jours du départ

  A quelques jours du départ de la 11ème édition la transat de la Route du Rhum depuis Saint-Malo en Bretagne jusqu’à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, de nombreux visiteurs se sont rendu au village de la course pour admirer les bateaux, et rencontrer les skippers. 

Le 4 novembre prochain, 123 skippers s’élanceront dans cette transat transatlantique composée d’une flotte répartie en six catégories : Ultime, Multi50, IMOCA, Class40, Rhum Multi et Rhum Mono.


Armel Le Cléac’h, skipper du multicoque Ultime Banque Populaire

Armel Le Cléac’h, skipper du multicoque Ultime Banque Populaire

François Gabart, skipper du multicoque Ultime Macif

François Gabart, skipper du multicoque Ultime Macif

Départ vers la Guadeloupe le 4 novembre

Dimanche 4 novembre les 123 skippers engagés sur la Route du Rhum qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe se sont élancés pour une traversée de l’océan Atlantique qui devrait durer 6 jours pour les plus rapides. 

Dès le départ, les Multicoques Ultimes ont pris la tête de la course.

Environ 20.000 spectateurs ont assisté au départ.

(Photographies prises depuis la Pointe du Grouin)



Happening de l’association L214 dans les rues de Nantes

Mercredi 31 octobre, une vingtaine de membre de l’association L214 militant pour la protection animale dans la production alimentaire, a organisé une déambulation macabre dans les rues de Nantes pour alerté sur les conditions sordides dans lesquelles les animaux étaient traités dans les abattoirs.

L’association a choisi la date du 31 octobre pour son happening pour rappeler que pour ces animaux « Halloween, c’est tous les jours ».

Using Format