Quatrième manifestation Nocturne des policiers au Stade de France

Pour la quatrième soirée consécutive, les fonctionnaires de police de l’agglomération Parisienne ont manifesté  le 16 juin 2020 sur l’esplanade du Stade de France à Saint-Denis. Ils reprochent toujours les propos du Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner annonçant que tout fonctionnaire sera suspendu en cas de « soupçon avéré » de racisme.  Concernant sa volonté d’interdire la technique d’interpellation dite « d’étranglement », le directeur général de la police nationale (DGPN) a finalement annoncé que celle-ci sera maintenue jusqu’à ce qu’une autre méthode d’interpellation soit trouvée. De plus, les manifestants se disent « pas rassurés » par les mots d’Emmanuel Macron dimanche soir et souhaitent être reçus à l’ Elysée.



Manifestation contre les violences policières et le racisme à Paris


Samedi 13 juin 2020, environ 20.000 personnes ont de nouveau manifesté à Paris suite à l’appel national lancé par le collectif « Vérité pour Adama » (collectif de soutien à la famille d’Adama Traoré, mort en juillet 2016 lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise) contre le racisme et les violences policières. A cette occasion les manifestants en ont profité pour critiquer la posture de certains syndicats policiers (Alliance, SGP Police) exigeant le maintien de la technique d’interpellation dite de la « clé d?étranglement » que le Ministre de l’Intérieur envisageait d?interdire en raison de sa dangerosité et suite à la mort de George Floyd aux Etats-Unis.


Hommage à George Floyd à Nantes

Une centaine de personnes s’est rassemblée devant le Mémorial de l’abolition de l’Esclavage de Nantes le mardi 9 juin 2020 pour rendre hommage à George Floyd, homme afro-américain tué pour des motifs racistes par asphyxie par un policier à Minneapolis (USA) le 25 mai dernier. Au même instant, les obsèques de cet homme se tenaient à Houston au Texas.
Les participants ont observé 8 minutes 46 de silence, temps durant lequel le policier a maintenu son genou sur le cou de George Floyd.


Marche féministe à Nantes


Les collectifs, assemblées et associations féministes, signataires de l’appel “Face à la crise sanitaire, économique et sociale, un plan d’urgence féministe ! “ont organisé une manifestation à Nantes le 8 juin 2020. Les manifestantes ont demandé que les emplois essentiels, très souvent féminins, soient reconnus à leur juste valeur, socialement reconsidérés et mieux rémunérés,
Les manifestants réclamaient “des salaires plus élevés et l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes” et “la fin des politiques de démantèlement des services publics et du code du travail”.


Manifestation contre le racisme et les violences policières

Samedi 6 juin, environ 1.500 personnes ont répondu à l’appel « Sans justice pas de Paix, laissez-nous respirer » en manifestant à Nantes comme dans plusieurs autres villes en France malgré l’interdiction du rassemblement par la préfecture. 

Cette mobilisation avait pour but de dénoncer le racisme et les violences policières suite à la mort de George Floyd à Minneapolis et la multiplication des cas de violences impliquant des policiers français. 

Using Format