Manifestation en hommage à George Floyd et contre les violences policières à Nantes

Mardi 2 juin 2020, une manifestation a eu lieu à Nantes pour rendre hommage à George Floyd, homme afro-américain tué par un policier le 25 mai dernier à Minneapolis (USA). 

Ce rassemblement était également l’occasion de dénoncer le déni de justice face aux violences policières notamment celui concernant la mort à Beaumont-sur-Oise en juillet 2016 d’Adama Traoré survenue dans des circonstances similaires à celle de George Floyd. Au moment où se tenait ce rassemblement Nantais, un autre avait justement lieu devant le TGI de Paris pour dénoncer « le déni de justice » entourant la mort d’Adama Traoré  à l’appel du collectif « Justice pour Adama »


Fresque peinte en hommage à George Floyd à Nantes


Une fresque portant l’inscription “Laissez-nous respirer” a été peinte par des activistes anti-fascistes à Nantes - photos prises le 1er juin 2020 - pour rendre hommage à George Floyd, homme afro-américain tué suite à un plaquage ventral réalisé par un policier à Minneapolis (Etats-Unis) le 25 mai 2020 et pour dénoncer plus généralement les violences policières.


Marche blanche pour La Défense des libertés à Saint-Nazaire

Samedi 30 mai 2020, le collectif« Covid Entraide Saint-Nazaire »  et le collectif féministe « les guerrières de l’Ouest » ont organisé à Saint-Nazaire (France) une marche blanche silencieuse où chaque participant était invité à venir symboliquement bâillonné pour protester contre la répression subie par les manifestants des 2 manifestations de gilets jaunes qui s’étaient tenues les week-ends précédents.

Les organisateurs voulaient alerter sur les atteintes aux libertés (notamment celle de manifester) inhérentes à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire tout en réclamant plus de justice sociale et solidaire.




Marche féministe non mixte à Nantes


Samedi 7 mars 2020, la veille de la Journée Internationale pour les Droits de Femmes, le mouvement « Toutes En Grève 44 » (regroupant des collectifs féministes et des femmes à titre individuel) a organisé une marche féministe nocturne non-mixte (sans hommes cisgenres) dans le centre-ville de Nantes.
L’idée des participantes était de « reprendre un espace qui d’habitude nous est plus ou moins confisqué, qui est conçu pour et par les hommes ».

Le cortège, bien déterminé s’est violemment fait repoussé par les forces de l’ordre au niveau du cours Saint-Pierre.

Using Format