« Marche Nationale de la Colère » des policiers à Paris

Mercredi 2 octobre 2019, 25.000 policiers issus de tous corps et de tous grades ont manifesté à Paris entre Bastille et République à l’occasion d’une « Marche Nationale de la Colère » organisée par l’ensemble de leurs syndicats (Alliance - Police Nationale, Unsa-Police, Unité SGP Police, Synergie-officiers…)

Les fonctionnaires à travers cette mobilisation inédite 2001 voulaient interpeller l’exécutif (en particulier Christophe Castaner et Emmanuel Macron) sur leur mauvaise conditions d’exercice, sur le taux élevé de suicides dans leur rang (52 depuis le début de l’année), sur leur épuisement dû au mouvement des gilets jaunes, et dénoncer les nombreuses accusations de violences policières dont ils font l’objet.

Les revendications des syndicats portent  sur «l’amélioration de la qualité de vie au travail», «une véritable politique sociale pour les agents du Ministère de l’Intérieur», «une réponse pénale réelle, efficace et dissuasive», «la défense des retraites» et une future loi d’orientation et de programmation «ambitieuse».

Durant le parcours, des gilets jaunes et des membres du collectif « Urgence, notre police assassine » sont venus protester contre cette manifestation des policiers  qu’ils considèrent comme une provocation, les accusant de violences à leur égard.

A noter que le journaliste indépendant Gaspard Glanz a été arrêté pour « vérification » avant d’être relâché 2 heures plus tard.


Manifestation pour demander le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique

Dimanche 29 septembre 2019, entre 700 est 800 manifestants ont répondu à l’appel du Collectif des citoyens exposés au trafic aérien (Coceta) pour demander le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique.

Les manifestants ont défilé dans la zone aéroportuaire de Nantes-Atlantique en arborant des banderoles favorables au transfert de l’aéroport.

Ils attendent que l’État réétudie cette possibilité lorsqu’il rendra une première décision fin octobre, après la concertation publique qui a réuni 12 000 contributions dans l’agglomération nantaise.


Sit-in pour défendre de droit à l’avortement (IVG) à Nantes

Samedi 28 septembre 2019, a l’occasion de la journée mondiale du droit à l’avortement (IVG) l’espace Simone de Beauvoir de Nantes a organisé un sit-in place Graslin pour défendre ce droit légalisé en France le 17 janvier 1975 par la loi Veil. Aujourd’hui ce droit est remis en cause dans de nombreux pays ce qui met en danger des millions de femmes.

En France Depuis 18 ans, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) varie entre 215.000 et 230.000 chaque année. En 2018, 224.300 IVG ont été pratiquées en France.


Marche nocturne pour le climat et le vivant à Nantes

Vendredi 27 septembre 2019 à Nantes (France), environ 200 personnes ont participé à la marche nocturne silencieuse pour le climat et le vivant organisée par le collectif Youth for Climate.

Les organisateurs souhaitaient rendre hommage aux espèces animales disparues consécutivement au dérèglement climatique et à l’activité humaine.

Les participants été invité à défiler dans les rues de Nantes avec des bougies et à les déposer devant les boutiques des enseignes multinationales (comme Zara er H&M) qui contribuent selon eux à la destruction des écosystèmes.

Using Format